LES CARRIÈRES DE SABLE : une opportunité pour les abeilles solitaires

Auteur: 
Lemoine G.
Auteur collectif: 
La rédaction de ce document est le fruit d’un travail de collaboration entre l’entreprise STB MATÉRIAUX, l’Établissement Public Foncier Nord – Pas de Calais et l’UNPG.
Pagination: 
1 : 140
Date édition: 
janvier, 2015
Type de document: 
Ouvrage
Milieux: 
Carrières
Types d'actions: 
Etudes/diagnostics
Préservation / Gestion
Résumé: 

C’est un fait bien connu, les carrières et nombreux espaces industriels peuvent présenter un certain intérêt pour la biodiversité. Nombreux sont donc les carriers, experts et naturalistes qui ont à l’esprit les opportunités que les zones d’extraction présentent pour de nombreuses espèces de vertébrés (hiboux Grand-duc, Faucons pèlerins Guêpiers d’Europe, Hirondelles de rivage, Crapauds calamites, Pélodytes ponctués, Alytes accoucheurs…). Les invertébrés sont quant à eux plus rarement mentionnés. Pourtant dans les carrières de roches meubles, la recherche d’espèces plus petites voire plus discrètes peut réserver également quelques belles surprises. S’il fallait plaider et mentionner un intérêt écologique fort pour les sablières en dehors de la flore, et de certains oiseaux et amphibiens précédemment cités, c’est probablement celui qu’elles offrent pour l’entomofaune et plus particulièrement pour les Hyménoptères Aculéates sabulicoles qu’il faudrait souligner. En effet, contrairement aux idées reçues, la majorité des guêpes et abeilles solitaires nichent dans le sol, et recherchent pour cela des espaces bien exposés et à faible couverture végétale pour profiter de la chaleur du soleil susceptible de réchauffer rapidement un substrat facile à creuser (sable, limon-sablonneux). Les carrières de sable et d’autres matériaux meubles se révèlent ainsi comme de véritables conservatoires de la biodiversité des Apoïdes notamment dans les régions où les substrats sableux naturellement affleurants à la surface des sols sont rares ou absents.
Ce document présente les grands enjeux liés à la préservation des abeilles solitaires, les principaux genres que l’on rencontre en France et dresse un bilan des connaissances actuelles sur ces espèces en Europe. Il précise également l’intérêt des carrières pour la préservation ou la création d’habitats favorables aux abeilles sauvages et présente  différentes actions menées pour prendre en compte ce groupe d’espèces en France, Belgique et dans le reste de l’Europe. Un focus particulier est fait pour partager les initiatives réalisées par une entreprise de carrière de la région Nord – Pas-de-Calais - Picardie qui a pris en compte ce groupe d’espèces dans son mode d’exploitation, malgré l’absence de protection réglementaire sur ces espèces. Pour répondre aux grands enjeux de la biodiversité en carrières, il propose par ailleurs neuf fiches pratiques qui montrent concrètement comment identifier et préserver les abeilles solitaires sur les sites d’exploitation.
Ce document est une première réponse concrète des industries de carrières et de production de granulats au plan national d’action « France, terre de pollinisateurs ».

  • afb
  • logo medde
  • logo FNTP
  • logo unpg
  • Tour du Valat
  • logo lpo
  • logo upge
  • cen
  • fpnrf