Inventaire, diagnostic écologique et restauration des principaux bancs d’huitres plates en Bretagne : le projet FOREVER

Auteur: 
IFREMER
Auteur collectif: 
S. Pouvreau1, H. Cochet2, A. Fabien3, I. Arzul1, S. Lapègue1, S. Gachelin4, B. Salaun5
Pagination: 
122p.
Date édition: 
février, 2021
Date de l'événement: 
Lundi, 1 février, 2021
Type de document: 
Rapport d'étude
Milieux: 
Milieux littoraux
Milieux marins
Types d'actions: 
Préservation / Gestion
Réhabilitation
Restauration
Translocation et réintroduction
Espèces: 
Invertébrés aquatiques
Résumé: 

L’huitre plate, la seule huitre native des côtes européennes, est une espèce emblématique de
Bretagne. Convoitée depuis l'Antiquité, sur-pêchée au 19ème siècle, fleuron de l'ostréiculture au 20ème,
elle est désormais menacée de disparition à l'aube du 21ème. Sous l'impulsion de la commission OSPAR
mais aussi dans un contexte grandissant de crise écologique et d'érosion de la biodiversité imposant
une nécessaire conservation et/ou restauration de nos patrimoines naturels, une alliance européenne
réunissant biologistes et gestionnaires a été créée en novembre 2017 à Berlin sous l'égide de l'Agence
Allemande de Conservation de la Nature (BFN) avec un objectif commun: favoriser le retour de l'huitre
plate sur les côtes européennes. Cette alliance pour la restauration de l'huitre plate (NORA) regroupe
désormais plus d'une centaine de scientifiques et de gestionnaires, tous au chevet de cette espèce. En
France, cette démarche est assurée nationalement par le programme FOREVER ("Flat Oyster
Recovery")
, démarré en 2018 et financé par le FEAMP pour sa première phase (2018-2020) focalisée
en Bretagne.

Le présent rapport dresse le bilan du projet. En trois ans, ce projet pionnier a permis :
• de proposer un premier inventaire des dernières populations relictuelles d'huitres plates
encore présentes en Bretagne, en fournissant un diagnostic de leur état écologique,
parasitaire et génétique et en affinant la description de son habitat actuel


• d'étudier plus précisément les mécanismes écologiques impliqués dans la dynamique d'un
banc d'huitres plates : abondance et dispersion larvaire, dynamique du recrutement, facteurs
environnementaux, effet de la prédation, impact des maladies parasitaires. L'ensemble de ces
processus est étudié à la fois en rade de Brest et en baie de Quiberon.


• d'initier une démarche unique en France et proposer une méthode adaptée permettant la
conservation et la restauration écologique des derniers bancs. Cette démarche inclue des
opérations de communication et de sensibilisation actives associées à des actions pilotes
concrètes et facilement transférables de restauration écologique : enrichissement coquillier,
semis de naissain et développement de récifs artificiels adaptés à l'espèce.


Ce rapport apporte aussi de nombreux nouveaux éléments de gestion, utiles aux professionnels de
l'ostréiculture, de la pêche, mais aussi aux gestionnaires de l'environnement, notamment aux
animateurs du réseau des sites Natura 2000, à l'Office Français de la Biodiversité ainsi qu'à différentes
associations impliquées. A titre d'exemple, ci-joint quelques résultats marquants :
• Pour la profession ostréicole, la meilleure compréhension du recrutement de l'espèce ouvre
les voies pour assurer un captage "régulier" pour les années à venir. Les cartes de dispersion
expliquent la distribution spatiale du recrutement dans les deux seuls sites de captage français.
Les tendances temporelles démontrent l'importance de gérer les populations sauvages, seul
moyen d'assurer un captage lorsque des étés frais moins favorables à la reproduction. Le seuil
des 18°C/19°C constitue une température critique des masses d'eau en deçà de laquelle le
recrutement se fait mal, surtout quand les stocks sont faibles.


• Pour le secteur de la pêche professionnel (mais aussi récréative), les résultats montrent
l'extrême fragilité des bancs résiduels bretons et insistent sur le fait qu'aucune exploitation
durable de cette espèce ne pourra être menée sans une gestion très précise des populations
résiduelles incluant conservation, restauration et suivis scientifiques.


• Pour les gestionnaires de l'environnement, ce rapport est l'occasion de mettre en lumière
cette espèce-ingénieur, qui après trois siècles de surexploitation, est menacée de disparition.


Pourtant une huitrière en bonne santé apporte de nombreux services écosystémiques, comme
lutter contre l'érosion de la biodiversité et la dégradation de la qualité de l'eau. De nombreux
éléments précis sont fournis pour permettre aux services de l'état, aux gestionnaires Natura
2000 et à l'OFB de protéger et restaurer les dernières populations présentes sur leurs
périmètres d'intervention.

  • logo medde
  • logo FNTP
  • logo unpg
  • Tour du Valat
  • logo lpo
  • logo upge
  • cen
  • fpnrf