Des réseaux spécialisés

A-iGÉco (association fédérative des Acteurs de l’Ingénierie et du Génie Écologiques)

Créée en 2014, l'A-iGÉco est présidée par Louis-Philippe Blervacque, Président de l’AFIE (Association Française des Ingénieurs Ecologues).
C’est une fédération de personnes morales de type réseaux associatifs, agissant toutes dans le domaine du génie écologique. L’association a pour objectifs d’échanger et fédérer, de renforcer le niveau de compétences, de valoriser et promouvoir les niveaux d’expertises et les savoir-faire, ainsi que d’accompagner le développement des marchés et la structuration de la filière.
Les 5 membres du Bureau font déjà tous partie de réseaux mixtes, de pôles de compétitivité ou de syndicats et organisations professionnels : l’AFIE, l’AGéBio, le réseau REVER, l’ASTEE et l’Unep.
Pour en savoir plus

 

REVER, le Réseau d’Échanges et de Valorisation en Écologie de la Restauration

Après plus une vingtaine d’année d’existence, l’écologie de la restauration et la restauration écologique se sont dotés de leur réseau francophone : REVER, le Réseau d’Échanges et de Valorisation en Écologie de la Restauration. Créé en 2008 grâce au programme « Ingénierie Écologique » du CNRS/CEMAGREF, ce réseau est inspiré de l’organisation Society for Ecological Restoration (Société pour la Restauration Écologique). Un partenariat entre REVER et SER-Europe a été signé en août 2014.
REVER a pour but d’organiser et de favoriser les relations entre gestionnaires, praticiens, étudiants et scientifiques œuvrant dans les domaines de l’écologie de la restauration et/ou de la restauration écologique.
Pour en savoir plus

 

AGéBio (Association française pour génie biologique ou génie végétal)

L’association AGéBio, reconnue d’intérêt général, a pour but de promouvoir en France l’utilisation des techniques de génie biologique ou de génie végétal, sur divers terrains d’application (bassins versants torrentiels, berges de rivières et de lacs, talus, zones pastorales et agricoles, pistes de ski…) et dans des contextes régionaux variés possédant leurs propres spécificités climatiques et socio-économiques.
Le génie biologique, ou génie végétal, s’entend ici comme l’ensemble des techniques et stratégies utilisant les végétaux pour :
1/ le contrôle, la stabilisation et la gestion des sols érodés ;
2/ la restauration, la réhabilitation ou la renaturation de milieux dégradés ;
3/ la phytoréhabilitation ou phytoremédiation.
Pour en savoir plus

 

Gaié (Groupe des Acteurs de l'Ingénierie Ecologique)

Le Groupe d’application de l’ingénierie des écosystèmes (Gaié) est un réseau multidisciplinaire de spécialistes des sciences de l’environnement, sciences sociales, ingénierie et gestion des milieux.
Leurs objectifs sont doubles. Le premier est de faire progresser la connaissance et la formation aux pratiques durables de gestion de l’environnement. Le deuxième est de favoriser leur mise en application dans les écosystèmes de toutes sortes : des terres et eaux sauvages à l’agriculture, la sylviculture, l’industrie et les villes.
Pour en savoir plus

  • afb
  • logo medde
  • logo FNTP
  • logo unpg
  • Tour du Valat
  • logo littoral
  • logo lpo
  • logo upge
  • logo Aigeco
  • cen
  • fpnrf